Marketing Direct – L’emailing, arme à double tranchant !

On lit un peu partout, que ce soit dans des publications spécialisées ou sur internet, que l’avenir du marketing en ligne et de la relation client passe par l’emailing. En effet, l’email est un formidable outil de consolidation de la relation avec le client, cependant ce même outil peut avoir des effets dévastateurs si vous n’y faites pas attention. Voici sept points à surveiller tout particulièrement.

1- Ne contactez que les personnes ayant souscrit.

Si vous contactez des personnes ne désirant pas recevoir vos messages, vous serez rapidement qualifié de “spammeur” et perdrez encore plus rapidement toute votre crédibilité et vos possibilités de rentabilité de campagne.

Si vous vous adressez à des personnes de “haute qualité” (dirigeants d’entreprises, etc…), il est fortement conseillé que vous optiez pour une solution en double confirmation : le visiteur demande à recevoir des messages en cochant la case adéquate d’un formulaire et ensuite doit retourner un email pour confirmer son inscription. Le nombre brut d’inscrits sera bien entendu plus faible mais votre liste sera nettement plus propre et non remplie de fausses adresses.

2- Permettez aux lecteurs de se désabonner.

Votre but doit être de créer une liste avec des personnes qualifiées et désireuses de recevoir vos messages. Rendre la désinscription complexe voire inaccessible ne vous aide pas à atteindre ce but. Votre liste devient rapidement remplie d’adresses qui n’existent plus et au lieu de vous recommander, vos lecteurs déconseillent l’abonnement.

Dans tous les cas, n’oubliez pas que si vos messages sont intéressants, les destinataires resteront abonnés et que rendre facilement accessible la méthode de désinscription vous permet d’augmenter votre crédibilité à moindre frais.

3- Développez une politique de respect des informations.

Faites un document détaillant exactement ce que vous faites des données qui vous sont transmises. Précisez dans cette page les informations que vous recueillez ainsi que les possibilités (ou non) de cession à des tiers. Il est impératif que vous respectiez ensuite cette politique.

4- Déclarez votre liste aux instances officielles.

Si vous êtes en France, toute création de fichier comportant des données nominatives doit être déclarée à la CNIL (commission nationale de l’informatique et des libertés – http://www.cnil.fr). Cette déclaration est gratuite.

5- Confirmez tout par email.

La confirmation écrite est l’une de vos meilleures armes pour assurer la qualité de votre liste. Si l’adresse email n’existe pas, votre réponse rebondira et vous pourrez prendre les mesures correctives adéquates. S’il s’agit de l’adresse d’une autre personne qui n’a jamais entendu parler de vous, cette personne vous contactera probablement pour que vous mettiez à jour votre base. N’oubliez pas d’expliquer la méthode de désinscription directement dans cet email.

6- Mesurez les résultats.

Afin de garder toute la valeur à votre liste et que vous puissiez l’exploiter au mieux, il est nécessaire que vous sachiez ce qui intéresse vos destinataires. Mettez en place des outils de tracking couvrant les domaines essentiels : nombre de lecteurs, nombre de réponses, taux de clics, taux de transformation et par dessus tout le taux de désinscription. Si une liste perd 30% de ses membres suite à un message, il est vital que vous découvriez la raison.

7- Gardez à l’esprit la puissance du réseau.

Sur Internet, comme dans le monde hors-ligne, les mauvaises nouvelles voyagent plus vite que les bonnes. Il en est de même pour les rumeurs et les expériences utilisateurs. Un client insatisfait peut très facilement poster un message dévastateur dans les newsgroups ou sur d’autres sites et il sera ensuite très difficile de remonter votre crédibilité.

Assurez-vous donc de traiter chaque personne avec respect et limitez les causes possibles de mécontentement.

Jacques Barbier

Directeur Général

Click to access the login or register cheese