Comment rendre un tableau de bord dynamique

L’information comptable n’est que le résultat d’une performance économique liée au passé. Se projeter dans l’avenir, anticiper est aujourd’hui une nécessité pour les entreprises. Comment rendre alors un tableau de bord dynamique ? Au delà des aspects concernant l’état d’un marché, les entreprises peuvent dans la majorité des cas, grâce à une analyse approfondie de leur métier et de leur capacité financière et structurelle, améliorer la conduite de leur activité.

Au delà des tableaux de bord prévisionnels qui reflètent le plus souvent une “envie” pour une équipe dirigeante d’atteindre un niveau performance, le tableau dynamique a un double intérêt : indiquer la tendance qui nous permettra de savoir si les objectifs sont réalisables et enclencher rapidement les mesures correctrices.

En fonction des activités, il convient donc de créer des indicateurs performants. Ces indicateurs peuvent être des éléments chiffrés mais aussi d’ordre qualitatif. Dans ce dernier cas, il conviendra alors de savoir retranscrire de manière chiffrée les éléments qualitatifs.

Prenons un exemple simple : comment obtenir et affiner des prévisions de chiffres d’affaires sur un portefeuille commercial ?

Au delà des tableaux de suivi des commerciaux (outils minimums où l’on retrouve les éléments classiques à savoir les coordonnées des clients, le nom du décideur, le budget, le délai de réalisation…), il convient de pondérer ces éléments par un pourcentage de faisabilité sur chaque affaire, ainsi que sur le délai de réalisation. Ainsi vous obtenez un niveau de chiffre d’affaires potentiel sur les mois à venir.

Cependant, le directeur commercial et/ou le directeur financier doivent avoir un œil attentif sur l’application de chaque pourcentage. L’optimisme de certains commerciaux peut fortement fausser les prévisions. Il faut donc prévoir une seconde pondération au niveau manager.

Le suivi dynamique d’une activité permet donc de mieux piloter votre résultat économique, mais aussi votre trésorerie. Vous pouvez en effet réagir et décider de redynamiser par exemple votre présence commerciale par un appui marketing important ou reporter des dépenses et/ou investissements  non stratégiques pour éviter une tension de la trésorerie et une dégradation de votre résultat.

Il convient donc de créer pour chaque métier et/ou organisation ses propres tableaux et indicateurs dynamiques.

Franck Herbault

Asunlys

Click to access the login or register cheese